7e Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou

Date : 22 Février au 1 er Mars 1981

Participation : 27 pays dont 16 africains et de la diaspora (Mali, Niger, Bénin, Sénégal, Côte-d'Ivoire, Mauritanie, Somalie, Guinée, Tunisie, Ile Maurice, Burundi, Mozambique, Haute-Volta, Egypte, Cap-Vert, Zimbabwé, Guadeloupe, et 11 pays non africains (RFA, Grande-Bretagne, URSS, Canada, Bulgarie, Chine, Belgique, Autriche, Suisse, USA, France).

Films : 69 africains et 09 non africains.
Spectateurs : 120.000
Palmarès

Grand Prix Etalon de Yennenga : Djelli de Fadika Kramo Lanciné de Côte d'Ivoire.

Prix de l'authenticité : La Chapelle de Jean-Marie Tchissoukou du Congo.

Prix Oumarou Ganda: Love Browed.in the african pot de Kwaw Paintsil Ansah du Ghana.

Prix du meilleur court métrage : Poko d'Idrissa Ouédraogo de Haute-Volta.

Prix du septième Art : West indies de Med Hondo de Mauritanie.

Prix d'honneur de la commune de Ouagadougou : Seye Seyeti (un homme des Femmes) de Ben Diogaye Beye du Sénégal.

Prix du CIDC :
* La caméra d'or : Gozzi de Jean-Marie Kaba du Niger.
* La perche d'or : Aziza d'Abdellatif Ben Ammar de Tunisie.
* La manivelle d'or : Estas sao armas de Salles Murilo de Mozambique.
Prix de l'ICA : Le Cauri «L'argile et la flamme» de Harikrishna Anenden de l'Ile Maurice.
Mention spéciale : Poko d'Idrissa Ouédraogo de Haute-Volta.
Prix de l'OCIC : Djéli de Fadika Kramo Lanciné de Côte-d'Ivoire.
Mention spéciale :
•  A Banna de Kalifa Dienta du Mali.
•  L'enfant de Ngatch d'Ousmane William Mbaye du Sénégal.
•  An Be no do d'Issa Falaba Traoré du Mali.
Prix de la critique internationale (honorifique).
* Djéli de Fadika Kramo Lanciné de Côte-d'Ivoire.
* Poko d'Idrissa Ouédraogo de Haute-Volta.

Application Android